Le Phanéroptère liliacé, prochain réfugié climatique ?

Publié le 12/08/2022 Vu 235 fois

Tylopsis lilifolia (Fabricius, 1793)


Le Phanéroptère liliacé est une sauterelle de distribution méridionale (euryméditerranéenne) qui pourrait prochainement être rencontrée en Vendée et en Loire-Atlantique, aidée par le réchauffement climatique contemporain. Présent en Charente-Maritime et jusque dans l'extrémité nord des Deux-Sèvres, cet orthoptère apte au vol a ainsi toutes les chances d'être trouvé en Pays de la Loire, où il est peut-être déjà présent mais a pu échapper à l’attention des entomologistes.

Espèce thermophile, Tylopsis lilifolia affectionne surtout les friches et les landes sèches, où elle se dissimule volontiers dans les buissons et les hautes herbes. De couleur verte ou brune, elle ressemble aux espèces proches du genre Phaneroptera mais s'en distingue notamment par ses antennes blanchâtres, ses lobes pronotonaux nettement plus larges que hauts, et ses carènes latérales bordées de blanc. Les adultes sont généralement visibles de fin juillet à fin septembre. Le chant, émis au crépuscule et pendant la nuit, est très faible, formé d'une seule note répétée deux à quatre fois, semblable au craquement d'une allumette.

 

L’espèce est donc à rechercher en ce moment, dans les endroits incultes et bien ensoleillés, en particulier sur les coteaux calcaires du Sud Vendée qui abritent des friches thermophiles, mais aussi et plus largement sur les coteaux secs et bien exposés couverts de landes, comme il en existe aussi beaucoup en Loire-Atlantique. La prospection peut aussi bien se faire à vue (le jour) ou à l'ouïe (la nuit), ou encore en utilisant la technique du fauchage dans la végétation herbacée.

Si vous pensez avoir observé cette espèce et, plus généralement, pour toutes vos observations d’orthoptères, vous pouvez contacter François Bétard (francois.betard@u-paris.fr) ou Patrick Trécul (treculp@yahoo.fr) ou envoyer directement vos témoignages sur la base en ligne de l’Atlas Entomologique Régional : https://base-aer.fr/.


Auteur : François BÉTARD